UNTRR


Communiqué de presse, 11.03.2019: UNTRR attire de nouveau l’attention sur l’hypocrisie du président de France, qui par la lettre adressée aux citoyens européens lutte «Pour une Renaissance Européenne». Le slogan «Liberté, protection et progrès» contredit par les politiques promues par le President MACRON

11.03.2019

 

Communiqué de presse

UNTRR attire de nouveau l’attention sur l’hypocrisie du président de France, qui par la lettre adressée aux citoyens européens lutte «Pour une Renaissance Européenne»

Le slogan «Liberté, protection et progrès» contredit par les politiques promues par le President MACRON

 

L’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Roumanie (UNTRR) attire de nouveau l’attention sur l’hypocrisie lancée dans l’espace public par le président de France, Emmanuel Macron, par la lettre adressée aux citoyens européens, en 22 langues, y compris le roumain, – ”Pour une Renaissance Européenne” (cliquer ici pour le texte original).

Le président de France demande le soutien de tous les citoyens européens, y compris des roumains dans cet immense projet, mais jusqu’à ce moment il a promu des politiques contraires à l’unité et au progrès européen.

Jamais dans l’histoire de l’Europe il n’y a pas eu une différence si grande entre paroles et actions. La Roumanie et les états de l’Est ont adhéré à une Europe qui avait des principes, mais nous nous dirigeons vers une Europe qui soutient seulement les intérêts des états de l’Ouest. Les états de l’Est ont fait des sacrifices pour réparer les écarts historiques, des efforts pour se soumettre aux règles et aux principes énoncés dans les Traites d’adhésion, et lorsqu’ils réussissent à toucher les bornes, les intérêts mesquines des états de l’Ouest sont dérangés, et la distance entre les deux parties s’agrandit encore plus, de telle manière que les pays de la périphérie ne seront jamais en ligne avec le reste des états.

Emmanuel Macron rappelle dans la lettre la reformation de l’espace Schengen et le contrôle rigoureux aux frontières, une zone où la France a montré beaucoup de points faibles durant la crise migratoires des derniers ans. Qu’est-ce qu’il a fait, le President français, pour que la Roumanie soit acceptée dans l’espace Schengen? Peut-être Monsieur Macron est mal informé et il croit que la Roumanie est déjà partie de l’espace Schengen?

Monsieur le President Macron parle d’une défense européenne commune, d’une armée commune, lorsque les roumains, les bulgares et les croates ont des restrictions en ce qui concerne la libre circulation? Dans les conditions ou nous avons payé des milliards de RON pour assurer les exigences européennes de défense des frontières à une entreprise imposée par les états de l’Ouest.

Le President de France, Emmanuel Macron représente l’image d’une Europe divisée par la loi qui porte son nom et qu’il a promue lorsqu’il était le Ministre de l’Economie.

Monsieur le President Macron demande unité là où il a promu la division, il demande protection là où il a promu le protectionnisme, il demande liberté là où il ferme les marchés de services de transport pour les transporteurs de l’est, il demande un progrès économique là où il bloque la libre concurrence.

Monsieur le President Macron doit faire face aux manifestations massives dans son propre pays qu’il ne sait pas comment gérer, mais il parle de la renaissance européenne. La vérité connue par toute l’Europe est que la Loi Macron a déterminé la croissance du courant néoprotectionnisme dans les pays de l’Ouest, au détriment des pays de l’Europe de l’est. Emmanuel Macon a été le premier leader européen qui a introduit la ségrégation économique entre le Ouest et l’Est, et la loi qui porte son nom a conduit à une Europe avec deux classes – celle des vainqueurs et celle des vaincus. Quelle est l’Europe où Monsieur le President Macron nous fait venir? Celle où si nous respectons les règles et nous arrivons de rester à la table des vainqueurs, nous sommes immédiatement dégradés par des nouvelles règles, inventées en une nuit? Les roumains et les peuples de l’Est ne seront jamais dans cette Europe. Nous voulons une Europe juste, où il n’y a pas de différences entre actions et paroles.

Monsieur le President Macron a lancé, a soutenu et continue de promouvoir des politiques de ségrégation économique avec les pays de l’Europe de l’ouest au détriment des pays et des économies est-européens, mais il habille de manière hypocrite le vêtement de l’européen qui lutte pour unité et progrès économique.

A partir du 1er juillet 2016, la France impose aux compagnies de transport routier étrangères de payer à leurs chauffeurs le salaire minimum français, mesure destinée à agrandir les coûts d’opération des transporteurs roumains et de l’est, pour réduire leur compétitivité, et finalement pour les exclure du marché. Par la Loi Macron, la France protège ses propres transporteurs et employés, au détriment du marché unique de l’UE.

Monsieur le President Macron veut protection seulement pour la France et ses citoyens ou pour tous les citoyens européens. Les faits montrent que le President français demande aux citoyens européens des mesures de protection seulement pour les citoyens français.

UNTRR a sollicité au Gouvernement français depuis l’an 2016 que le principe qui prévoit le paiement égal pour les mêmes services dans le même lieu soit valable aussi pour les compagnies, de telle manière qu’on applique le coût de référence du Comité National Routier français (cnr.fr) aussi aux transporteurs routiers étrangers qui réalisent des opérations vers/ de France ou du cabotage en France. Les sociétés de transport de Roumanie doivent payer aux chauffeurs le salaire de France, mais le tarif payé aux sociétés de France est de 1,5 Euro/km, avec 50% plus grand que celui reçu par les sociétés de Roumanie, seulement 1 Euro/km.

Non seulement la France applique aux transporteurs routiers étrangers des lois concernant le salaire minimum, mais aussi l’Autriche, la Belge, l’Allemagne, l’Italie ou la Hollande. UNTTR considère que par l’application, par ces pays, d’une obligation de paiement d’un salaire minimum dans les transports routiers déroulés sur leur territoire, sans payer aussi un tarif qui couvre les coûts, on enfreint la souveraineté des autres états membres de l’UE.

L’hypocrisie du President de France, Emmanuel Macron, est d’autant plus grande que neuf pays européens – l’Allemagne, l’Autriche, la Belge, la Danemark, la France, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège et la Suède, par les ministres des transports de ces états – ont formé une Alliance Routière, qui promeut ses propres politiques néoprotectionnismes au détriment des pays de l’Europe de l’Est. Comment peut le President de France parler dans sa lettre de la liberté et du progrès de l’Europe, lorsque 8 pays membre de l’UE et une non-UE forment une alliance pour détruire toute trace de compétitivité dans le transport routier européen?!

Malgré toutes les démarches gouvernementales de l’Europe de l’est et de l’industrie de transport routier de l’UE, les institutions européennes n’ont pas pris des mesures urgentes pour arrêter le néoprotectionnisme et pour défendre les valeurs fondamentales de l’Union Européenne, demeurant bloquées en procédures bureaucratiques difficiles et sans finalité.

Monsieur le President Macron veut que nous, les roumains, protégeons les citoyens français pour qu’ils progressent, pour qu’ils soient plus forts et les admirer par-delà des barrières Schengen?! Apparemment, celui-ci est le désir du President Macron, qu’il a prouvé foncièrement dans les derniers ans, et les transporteurs routiers de l’Europe de l’est l’ont ressenti pleinement sur leur peau.

***

L’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Roumanie (UNTRR) est une organisation professionnelle et patronale, non-gouvernementale, indépendante, apolitique, fondée en 1990 sur des principes démocratiques, qui promeut et défend les intérêts des transporteurs routiers au niveau national et international, enregistrant depuis son établissement jusqu’au présent plus de 16.000 entreprises inscrites – operateurs qui effectuent des transports intérieurs et internationaux de merchandises et de personnes.

 





Last page edit: 03/12/2019

x

Acest site foloseste cookies pentru stocarea diferitelor informatii utile navigarii. Prin continuarea utilizarii site-ului, va exprimati acordul asupra folosirii cookie-urilor. Afla mai multe detalii

Centenar